Après avoir passé un agréable séjour à Hô Chi Minh-Ville, la capitale économique du Vietnam, nous posons nos valises à Phnom Penh.

Pour en savoir plus sur comment faire votre visa et aller de Hô Chi Minh-Ville à Phnom Penh en bus, cliquez ici.

Il s’agit de la plus grande ville du Cambodge, mais c’est aussi le centre culturel, commercial et politique du pays. La capitale abrite plus d’un million d’habitants sur les 15 millions du pays.

La ville offre de nombreuses attractions culturelles et historiques, telles que les temples, les musées ou bien le Palais Royal. Au niveau des logements, vous trouverez aussi bien de simples guesthouses que des hôtels 5 étoiles. Beaucoup de restaurants sont installés en ville, plus de 1000 sont recensés sur Trip Advisor. Le soir, l’ambiance est plus animée grâce aux bars et aux pubs dans les ruelles.PHNOM PENH

Nous avons été agréablement surpris qu’il y ait autant de choses à voir et à faire à Phnom Penh. C’est bien plus qu’une halte avant ou après les temples d’Angkor. Préférez y passer plusieurs jours pour découvrir ce que vous offre la capitale.

Lisez sans plus attendre notre liste des 13 visites à faire pour réussir à coup sûr votre séjour à Phnom Penh.

1/ Palais Royal et la Pagode d’Argent

Le palais royal et la pagode d’argent sont adjacents l’un à l’autre.

Bien que le roi du Cambodge réside encore de façon occasionnelle dans le palais royal (si le drapeau royal bleu vole, le roi est en résidence), vous pouvez explorer plusieurs bâtiments pour 6,50 $. Des visites guidées sont également disponibles pour 10 $.

Les visites incontournables au Palais Royal comprennent le Palais du Trône et le Pavillon du clair de lune.

La salle du trône, de style khmer, a été construite en 1866 pour servir de résidence au roi du Cambodge et à sa famille, mais aussi à ses invités comme lieu de rendez-vous des cérémonies et rituels. Au sud se trouvent le trésor royal et la villa de Napoléon III qui fut offert au roi par l’Impératrice Eugénie.

L’entrée à la Pagode d’Argent est gratuite. Elle tient son nom du fait des 5 329 tuiles d’argent massif incrusté dans le plancher. Vous pouvez visiter le Bouddha d’émeraude qui remonte au 17e siècle et construit avec des cristaux de Baccarat. Derrière, une autre statue de Bouddha a été coulée en 1906, utilisant 90 kg d’or et décorée avec 9 584 diamants.

  • Heures d’ouverture : tous les jours de 7h30 à 11h et de 14h à 17h
  • Adresse : Riverside, Sisowath Quay, Phnom Penh

2/ Wat Phnom

Le Wat Phnom, signifiant « colline du temple » en khmer, est une des plus anciennes pagodes bouddhistes de Phnom Penh datant de 1926.

Selon la légende, le temple aurait été construit en 1373 pour abriter des statues du Bouddha sur un tertre boisé de 27 mètres de haut. C’est Daun Penh (« Grand-mère Penh »), une riche veuve, qui aurait découvert quatre statues du Bouddha en bronze et une en pierre dans un tronc d’arbre échoué sur les berges du Mékong. Daun Penh aurait ensuite élevé la colline à côté de sa maison et fait construire le sanctuaire abritant les statues. Le temple a alors donné son nom à la ville de Phnom Penh.

C’est aujourd’hui un lieu de promenade très fréquenté la journée, tout en restant ouvert la nuit. De nombreux petits commerçants ambulants se trouvent en bas de la colline.

L’entrée principale de Wat Phnom se fait par le grand escalier de l’Est, qui est gardé par des lions et des naga (serpent mythique).

Le temple est aussi célèbre pour ses nombreux singes qui y ont élu domicile.

  • Prix d’entrée : 1 $
  • Heures d’ouverture : tous les jours de 8h à 18h,
  • Adresse : Street 96, Norodom Blvd, Phnom Penh

3/ Wat Ounalom

Wat Ounalom est un temple considéré comme le centre bouddhiste du pays et sert de demeure au patriarche de l’école Mahanikai.

Construit en 1443 pour conserver les sourcils (« ounalom ») de Bouddha, le sanctuaire abritait plus de 500 moines. La bibliothèque de l’Institut bouddhiste détenait dans sa collection plus de 30 000 titres avant d’être anéantis par le régime des Khmers rouges. Le sourcil du Bouddha a miraculeusement survécu, ce qui en fait le principal attrait parmi les voyageurs du monde entier.

À 10 minutes à pied du Palais Royal, l’entrée de Wat Ounalom est gratuite. Sa visite permet de comprendre les enseignements spirituels, les philosophies et l’histoire du bouddhisme au Cambodge.

Niché dans un cadre pittoresque, Wat Ounalom se compose d’un ensemble de 44 bâtiments. Le temple principal a été construit en 1952 autour du sanctuaire original datant du 15e siècle. Il est réparti sur trois niveaux et possède une intéressante collection de peintures et de reliques culturelles.

Derrière le temple principal se trouve le Chetdai, un stupa vieux de 500 ans, où sont préservées les reliques de Bouddha. Datant de l’ère angkorienne, ce stupa est également étonnant pour ses quatre images en bronze de Bouddha en posture assise, chacun d’eux faisant face à une direction cardinale. De plus, les murs sont ornés de plusieurs figures de dieux hindous.

  • Heures d’ouverture : tous les jours 6 h – 18 h
  • Adresse : Samdech Sothearos Blvd, Central Phnom Penh
  • Tel. : +855 12 773 361

4/ Le Bureau de Poste

PHNOM PENHLe bureau de Poste de Phnom Penh vaut le coup d’œil si vous passez dans le coin en visitant Wat Phnom.

Il a été construit en 1890, puis finalement restauré et entièrement rouvert en 2004. Il est entouré d’autres exemples d’architecture coloniale. Le bureau de poste est ouvert de 7 h 30 à 17 h, avec une pause déjeuner de deux heures à partir de midi. Les collectionneurs de timbres peuvent acheter des modèles locaux au guichet.

Au nord de la place se trouve un ancien Commissariat, un bâtiment aujourd’hui inutilisé. Des scènes du film « City of Ghosts » (2002) avec l’acteur Gérard Depardieu ont été tournées ici. Voir la bande-annonce.

  • Heures d’ouverture : de 7 h 30 à 17 h
  • Adresse : 102 Corner Street 13, Phnom Penh

5/ Central Market

Conçu par deux architectes français, le marché central (« Phsar Thmey ») a été le plus grand de son genre en Asie lors de sa construction en 1937.

Ce marché peut intéresser tout le monde, que vous soyez un amateur de shopping pour négocier de bonnes affaires, un touriste juste de passage pour voir l’ambiance et faire parti de la foule animée, ou simplement un photographe pour explorer des architectures uniques.

Vous pouvez trouver un large assortiment de produits tels que des vêtements pour hommes et femmes, des bijoux, des fleurs, des produits d’artisanat local et des produits frais.

  • Heures d’ouverture : Tous les jours 07:00 – 18 h
  • Adresse : Rue 130, Phnom Penh

6/ Sisowath Quay

Sisowath Quay est un boulevard de trois kilomètres de long, situé le long de l’intersection des fleuves Tonlé Sap et du Mékong. C’est peut-être le quartier le plus animé de la ville, avec une série de boutiques, de bars, de cafés, de restaurants et d’hôtels de luxe.

Néanmoins, l’ambiance plutôt calme et relaxante permet aux Cambodgiens et aux touristes de profiter d’une promenade agréable.

Cette esplanade bénéficie d’un emplacement stratégique, étant le point de rencontre de presque tous les chemins qui mènent aux principaux points d’intérêts de la ville.

De nombreux restaurants, cafés et bars servent presque tout ce que vous souhaitez pour manger un morceau ou boire un verre, que ce soit dans un établissement authentique khmer, mexicain, français, indien ou italien.

Dès le matin, la zone bourdonne avec les habitants, les joggeurs et les randonneurs. Sisowath Quay s’anime davantage après le coucher du soleil. La promenade est presque déserte pendant la journée, surtout l’après-midi, car rien ne permet de s’abriter du soleil brûlant.

Adresse : Preah Sisowath Quay, Phnom Penh

7/ Musée National

Le musée national du Cambodge est le plus grand musée d’histoire archéologique et culturelle du pays. Il permet d’avoir un aperçu de l’histoire cambodgienne à partir du 4e siècle.

Installé dans une imposante structure de grès rouge et inauguré en 1920, le musée est une belle illustration de l’architecture traditionnelle khmère.

Plus de 14 000 expositions sont arrangées selon des époques préhistoriques : avant, pendant et après Angkor. Pour chacune d’entre elles, vous verrez différentes sculptures (en bronze ou en bois), des objets (en céramique ou en pierre) et vous comprendrez mieux l’organisation de leur société grâce aux études ethnographiques.

  • Heures d’ouverture : tous les jours de 8 h à 17 h
  • Adresse : Rue Preah Ang Eng (13), Phnom Penh
  • Tél. : +855 23 217 643

8/ Wat Botum Park

Proche du Palais Royal qui se trouve au nord, le Wat Botum Park est un endroit où règne la tranquillité. Juste à côté, le temple Wat Botum (signifiant « fleur de lotus ») est un monument important de Phnom Penh depuis 1442.

Ce parc est idéal pour faire une pause, loin de l’animation de la ville. Tout près, une aire de jeux ravira les plus jeunes. Plus au nord, vous trouverez une grande statue d’oiseau dorée prête à vous accueillir.

Lors de cette visite, prenez le temps d’examiner le monument vertical situé à l’extrémité du parc, car il représente une période clé de l’histoire du pays.

En effet, le parti communiste a construit ce monument en 1979 en commémoration de la guerre Cambodge — Vietnam, plus particulièrement de la victoire vietnamienne sur le régime des Khmers rouges. Il marque désormais l’amitié entre les deux pays voisins d’où son nom : le monument de l’Amitié khméro-vietnamienne. La présence de plusieurs drapeaux cambodgiens et vietnamiens renforce ce thème.

Deux soldats côte à côte se tiennent derrière une femme tenant un bébé. L’apparence réaliste des personnages est typique du style socialiste des années 1930. Malgré son sommet doré décoratif, le reste du monument est bâti en béton ; cette caractéristique reflète l’esthétique chère au parti communiste.

Adresse : Sangkat Boeung Keng Kang Ti Muoy, Phnom Penh

9/ Monument de l’Indépendance

Localement connu sous le nom de Vimean Ekareach, le Monument de l’Indépendance commémore la libération du Cambodge des Français qui ont colonisé la nation entre 1863 et 1953.

En conséquence, les festivités nationales telles que le Jour de l’Indépendance (9 novembre) et la Journée de la Constitution (24 septembre) sont célébrées en ce lieu emblématique.

Constuit en 1957, le monument possède 100 têtes de dragons au sommet d’une imposante sculpture cambodgienne.

Le meilleur moment pour venir visiter ce lieu est la nuit, car le Monument de l’Indépendance et ses environs sont éclairés par des projecteurs bleus, rouges et blancs.

Adresse : Street 274 (Sihanouk Blvd.), Daun Penh District, Phnom Penh

10/ Wat Langka

Le Wat Langka, situé à proximité du monument de l’Indépendance de Phnom Penh, est l’une des cinq pagodes du pays fondées par Ponhea Yat (dernier roi de l’empire khmer et le premier roi du Cambodge) en 1442.

Ce sanctuaire coloré a été établi comme une bibliothèque d’Écritures bouddhiques ainsi qu’un lieu de rencontre pour les moines cambodgiens et sri-lankais.

Contrairement à la plupart des temples bouddhistes au Cambodge, les stupas sont très bien conservées et l’entrée du temple est gratuite.

Tous les dimanches à 8 h 30, vous pouvez participer aux sessions de méditation de Wat Langka qui sont supervisées par des moines anglophones.

  • Heures d’ouverture : tous les jours de 6 h à 19 h
  • Adresse : Rue 282 (Samdach Louis Em), Phnom Penh

11/ Musée du génocide Tuol Sleng

Le Musée du génocide Tuol Sleng est une visite intéressante, mais très difficile à supporter.

Tuol Sleng était un Institut (l’instituto Chao Ponhea Yat) transformé en prison par les Khmers rouges : la prison S-21. Dans ce lieu, ont été interrogés, torturés et tués plus de 20 000 hommes, femmes et enfants. C’était l’un des 150 camps d’extermination du régime des Khmers rouges dirigé par Pol Pot. Ce régime, qui a duré entre 1975 et 1979, a provoqué la perte d’un tiers de la population cambodgienne.

Le musée a préservé les installations des Khmers Rouges après la libération vietnamienne. Avant de s’enfuir, les soldats ont tué tous les prisonniers qu’ils pouvaient, seulement 12 personnes ont survécu.

Dans ce lieu sombre, vous pouvez voir comment les salles de classe ont été converties en minuscules cellules. À l’extérieur sont affichés les règles strictes et un code de conduite à suivre par les prisonniers, ainsi que les tombes de ceux qui sont morts dans cet endroit horrible.

  • Prix d’entrée : 3 $
  • Heures d’ouverture : tous les jours de 8 h à 17 h
  • Adresse : entre la rue 113 et 350, Phnom Penh

12/ Night Market

Le marché nocturne à Phnom Penh, situé au bord de la rivière, est destiné principalement aux touristes.

Vous y trouverez une large sélection des produits habituels, tels que des vêtements, de la soie, des objets d’art, des bibelots ou d’autres souvenirs.

En plus de faire votre shopping nocturne, un food court (aire de restauration) est installé à l’extérieur où de bonnes brochettes de viandes, de poissons ou de légumes vous attendent.

  • Heures d’ouverture : Vendredi, samedi et dimanche, 17 h à minuit
  • Localisation : Sisowath Quay entre la rue 106 et 108, rue

13/ Croisière sur le Mékong

Avec ses environs 4 350 kilomètres de longueur et son bassin de 800 000 km2, le Mékong est le fleuve le plus long et le plus imposant d’Asie. Il prend naissance sur les hauteurs de l’Himalaya et se jette dans le Pacifique. En tout, il traverse 6 pays différents : La Chine, le Laos, la Birmanie, la Thaïlande, le Cambodge et le Vietnam.

Depuis Phnom Penh, il est possible de profiter d’une croisière sur ce fleuve vous apportant calme et sérénité. Appréciez ce moment de repos où vous pourrez vous relaxer en buvant un thé, un café ou un cocktails de fruits tout en admirant le paysage de plus en plus sauvage défiler devant vous.

Nous vous avons sélectionné une compagnie : « Phocea Mékong Cruise ». Elle est l’une des plus appréciées des voyageurs. Pour une croisière cocktail au coucher du soleil de 1 h 30, comptez 21 $ par personne (10,50 $ pour les enfants). Voir les détails de l’offre.

  • Horaires : embarquement à 17 h 30 – débarquement à 19 h
  • Adresse : port de tourisme Titanic, quai Sisowath, Phnom Penh

Voilà, nous vous avons donné les 13 visites à faire qui vous permettront de réussir votre séjour à Phnom Penh. Cette ville nous a agréablement surpris et nous vous vivement recommandons de la découvrir.

Et vous, dites-nous en commentaires ce que vous avez préféré à Phnom Penh ?

-LV-

4 Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :