Le Sri Lanka, parfois encore appelé Ceylan, est un pays magnifique plein de belles surprises. Chaque année, des millions de touristes s’envolent vers cette destination tant prisée. Ses plages de sable blanc, ses hautes montagnes, ses rizières et ses plantations en font rêver plus d’un. Mais c’est aussi grâce à son histoire et ses traditions ancestrales que l’on apprécie le Sri Lanka.

Située à une centaine de kilomètres de Colombo, la ville de Kandy symbolise le bouddhisme. La fête annuelle de la Perahera en est sa plus belle représentation.

Vivre une fête traditionnelle, vieille de 2 000 ans parmi les habitants du pays, dont la religion est une des clés de leur histoire n’est pas de tout repos. Tous se réunissent pour la même raison, honorer avec passion les reliques du Bouddha. Durant cette période, la ville est littéralement assiégée et c’est ce sentiment qui a dominé tout au long de notre séjour.

La Perahera

au Sri Lanka

PERAHERA

Quelle est cette fête ?

La Perahera (« procession » en cinghalais) est une grande fête bouddhiste où l’on rend hommage à la Dent Sacrée de Bouddha, vénérée comme une relique. Organisée chaque année entre juillet et août, elle est marquée par dix jours de processions nocturnes où éléphants et danseurs sillonnent la ville.

Depuis des siècles, les cérémonies se déroulent toujours de la même manière et en faire partie est un grand honneur. Les générations se rencontrent et se succèdent. Les plus jeunes participent aux côtés de leurs aînés pour assurer la pérennité de la tradition.KANDY

Un peu d’histoire

Sans rentrer dans les détails, il est intéressant de connaître quelques éléments de cette fête.

Elle provient de la fusion de deux Peraheras distinctes, mais liées, à savoir l‘Esala et la Dalada. La première (la plus ancienne) était un rituel permettant de demander de la pluie aux dieux. La seconde célébrait la relique de la dent de Bouddha arrivée au Sri Lanka au 4e siècle.

La Perahera moderne date du règne du roi de Kandy (1747 – 1781). Avant, la relique de la dent était considérée comme la propriété du monarque et n’était jamais présentée au peuple. Mais le roi Kirthi Sri Rajasinghe décida de la présenter lors d’une procession annuelle pour que le peuple puisse la vénérer.KANDY

La dent du Bouddha

Retrouvée en Inde dans les cendres de Bouddha après sa crémation, la dent devint un symbole et fut considérée comme une relique. Transportée jusqu’au Sri Lanka et remise au roi, ce dernier l’a conservée au temple Isurumuniya, dans une ville située au nord de l’île.

Depuis, les monarques ont eu la responsabilité de la relique, devenue avec les années un symbole de la légitimité royale.

Au temps du royaume de Kotte, le roi Dharmapala s’est converti au catholicisme. La relique a été cachée et apportée à Kandy où un temple a dû être construit pour abriter la dent. Après deux attaques par les communistes en 1989 et par les Tamouls en 1998, la dent est en aujourd’hui en sécurité.

La Perahera

à Kandy

PERAHERA

KANDY

Une ville charmante

Considérée comme la capitale religieuse du Sri Lanka, Kandy est une ville importante pour beaucoup d’habitants. Ce fut la dernière résidence des rois cinghalais.

En dehors de la Perahera, l’ambiance de la ville est plutôt monotone. Situé à 500 mètres d’altitude au milieu des montagnes, l’environnement est apaisant. Colonisée par les Britanniques en 1815, Kandy a conservé son charme et offre un cadre reposant aux voyageurs. Un immense lac artificiel permet de s’éloigner quelques instants de l’agitation de la ville pendant les festivités.

Située au centre de l’île, Kandy est facile d’accès en dehors des périodes d’affluence. Vous pouvez voyager en train ou en bus depuis la capitale du Sri Lanka, Colombo.KANDY

Le Temple de la Dent

Il s’agit du temple le plus important de la ville puisqu’il renferme la dent de Bouddha. Le complexe religieux occupe une vaste surface qui comprend de magnifiques jardins, plusieurs temples ainsi qu’un musée exposant de précieux objets de culte.

La dent est conservée au cœur du bâtiment dans un reliquaire doré devant lequel les pèlerins font la queue et déposent de nombreuses offrandes. Les scènes de dévotion sont particulièrement impressionnantes lors des prières réalisées trois fois par jour. On raconte que seule une copie de la dent serait présente dans le temple tandis que la vraie relique serait à l’abri dans un endroit gardé secret…KANDY TEMPLE DE LA DENT

Il est possible de visiter le temple, même pendant la période de la Perahera. La ferveur et l’atmosphère religieuse n’y est que plus plus intense. Ce qu’il faut savoir :

  • Ouvert tous les jours de 6 h à 20 h
  • Les cérémonies ouvertes au public ont lieu à 6 h, 10 h et 19 h
  • Tarif : 1 000 Rs par personne
  • Déposer ses chaussures à côté du guichet des tickets
  • Avoir une tenue correcte (genoux, épaules et ventre couverts) : un contrôle est effectué avant d’entrer

Dans les jardins du temple, vous aurez l’occasion d’approcher les éléphants qui se font toiletter par leur maître, mais aussi voir les préparatifs pour le défilé du soir.

 

Les 4 divinités protectrices

Le Temple de la Dent bénéficie de 4 divinités protectrices. Chacune d’entre elles est honorée dans un temple se situant aux alentours. Voici leurs noms :

  1. Natha Devale : dédié à Natha, divinité bouddhiste de la compassion ultime
  2. Pattini Temple : dédié à Pattini, déesse de la chasteté et guérisseuse des maladies
  3. Maha Vishnu Devale : dédié à Vishnu, dieu protecteur
  4. Kataragame Temple : dédié à Murugan, dieu de la Guerre

Les 4 étapes de la Perahera

Comme nous le disions précédemment, les cérémonies se déroulent de façon identique chaque année. La Perahera est en effet composée de 4 grandes étapes :

  • 1/Kapsituvima

4 jours avant le début des festivités, un jeune fruit de jacquier béni est coupé et planté dans l’enceinte des quatre temples dédiés aux divinités gardiennes. Traditionnellement, il s’agissait d’attirer leur bénédiction sur le roi et son peuple.KANDY PERAHERA JACQUIER

  • 2/Kumbal Perahera

Pendant 5 jours, des processions partent des quatre temples et se rassemblent devant le Temple de la Dent. Des danseurs munis de fouets, des acrobates jonglant avec le feu, des porteurs de bannières bouddhistes et de drapeaux, des musiciens, des chanteurs et des éléphants offrent un merveilleux spectacle.

Le substitut de la relique de la Dent est transporté sur le dos de l’éléphant Raja, un grand mâle muni de défenses.

  • 3/Randoli Perahera

Comme la précédente, cette étape de la fête dure 5 jours. Elle tient son nom des palanquins (chaises) dans lesquels voyageaient les reines de Kandy. La procession se compose également de nombreux danseurs, jongleurs de feu, acrobates, porteurs de drapeaux, musiciens… et d’éléphants portant des costumes étincelants.

  • 4/Diya Kepeema

La clôture de cette célébration se déroule en plein jour. Cela permet d’apprécier les détails des costumes des danseurs et des éléphants.

Assister à la procession

PERAHERA

La Perahera se déroule pendant les dix jours qui précédent la pleine lune du mois d’août. Les datent changent donc chaque année. Il faut alors se renseigner à l’avance (vous trouverez les dates sur internet).

Les festivités vont croissantes au cours des 10 jours et les processions deviennent de plus en plus longues et fastueuses. Elles commencent après la tombée de la nuit vers 20 h et durent pendant plusieurs heures.

Si vous souhaitez respecter au maximum les rites et usages des Cinghalais, habillez-vous en blanc.KANDY PERAHERA

À présent, nous vous donnons les 3 étapes qui vous permettront d’admirer le défilé au plus près (malgré la foule conséquente). Nous avons testé et approuvé cette méthode.

Etape 1 : Trouver un bon emplacement

La Perahera de Kandy attire près de 500 000 visiteurs chaque année, soit 5 fois plus que le nombre d’habitants de la ville. Une foule considérable qui découragera peut-être les plus agoraphobes d’entre vous. Quoi qu’il en soit, sachez que nous avons été convaincus.

Alors si l’envie vous tente et que vous souhaitez vivre une expérience riche en émotions, vous pouvez suivre ces quelques conseils.

Dès le matin vers 10 h, la foule commence déjà à s’installer à terre sur les trottoirs pour une meilleure visibilité le soir venu. Arrivez donc tôt pour obtenir les meilleures places.

Pour ceux qui préfèrent le confort, il est possible de réserver des chaises installées sur les balcons des immeubles ou en terrasse des commerces avec vue sur les rues où passe le cortège. Ces derniers ont complètement transformé leur affaire pendant les festivités en places de spectacle.

Attention, cela ne garantit pas forcément une bonne visibilité. Repérez bien avant votre emplacement car nous avons vu des touristes assis mais qui ne voyaient rien à cause de la foule debout devant eux.

En tous les cas, la place coûte en moyenne 100$, ce qui devrait refroidir 98% d’entre vous… Nous vous conseillons donc de sacrifier 5 heures de votre vie et de vous asseoir à terre. Vous profiterez à la fois de la fête et d’une ambiance plus chaleureuse avec la population.
KANDY

Le parcours change tous les soirs, pensez donc à regarder le programme en amont. Sinon, il suffit de suivre les pancartes placées dans les rues de la ville indiquant le sens du défilé. Les barrières installées le long des trottoirs montrent également le chemin.KANDY PERAHERA

Etape 2 : Attendre encore et encore

Arriver tôt implique de devoir attendre, et longtemps qui plus est.

Voici les principaux points qui vous permettront de profiter de la fête pleinement :

  • N’espérez pas pouvoir arriver au dernier moment

Prévoyez d’arriver environ 5 heures à l’avance. Pour ne pas arriver trop tôt dans la journée, préférez avancer sur le parcours, environ 500 mètres après le Temple de la Dent. La foule y sera moins dense et les trottoirs se rempliront plus tardivement.

  • Acheter une bâche en plastique

Vous pouvez acheter pour quelques roupies (50 Rs) une bâche en plastique pour ne pas vous installer à même le sol. Vous la prendrez certainement, car absolument tout le monde en a une. Pendant la Perahera, elles colorent les rues de Kandy.

Nous avons eu le droit à un peu de pluie donc prévoyez aussi de quoi vous protéger. Dans l’urgence, nous avons acheté une seconde bâche 🙂

  • Grignoter sur place grâce aux vendeurs ambulants si votre estomac vous le permet

Des marchands ambulants passent jusqu’au dernier moment avant le début des processions. Vous pourrez donc acheter de quoi grignoter facilement. En revanche, pensez à prendre une bouteille d’eau. Parfois, des bénévoles passent dans les rues et offrent des fruits et des boissons gratuitement.

  • Attendez-vous à un long défilé

Les festivités ont généralement lieu de 20 h à 1 h du matin. Si vous êtes en fin de cortège, la parade arrive vers 23 h.

Vous l’avez compris, il n’y a pas de recettes miracles. Il y a du monde, peu de places et les sièges vendus aux touristes font partis des plus belles arnaques d’Asie. Il faudra donc composer avec tous ces paramètres.

KANDY PERAHERA

Etape 3 : Admirer le défilé

Vous entendrez alors au loin les premiers bruits du cortège. Ce sont les virtuoses du fouet qui ouvrent symboliquement la parade, le faisant claquer ensemble pour attirer l’attention du public. Tout le monde reste assis pendant le défilé. On entend le roulement des pièces lancées par les spectateurs entre chaque clappement.

Arrivent ensuite les jongleurs et cracheurs de feu, dansant avec les torches et accomplissant des figures incroyables. Les éléphants, vêtus de costumes magnifiquement colorés et brillants, avancent au rythme de la musique. Prêtres, porteurs de drapeaux aux couleurs bouddhistes, danseurs, acrobates, percussionnistes traditionnels s’intercalent entre les éléphants.

Lorsque l’éléphant qui porte sur son dos la relique de la dent de Bouddha passe, tout le monde se lève pour prier.

Cette parade est absolument épatante !

Un millier d’artistes, venant de toutes les régions du Sri Lanka et entraînés depuis des mois, sont mis à contribution. Toute l’énergie et la ferveur du peuple semblent concentrées dans ce moment si exceptionnel.

Cette grande fête n’est pas un simple spectacle, c’est l’occasion pour les bouddhistes du Sri Lanka et du monde entier de venir vénérer la Dent de Bouddha. Ce sont des moments de profond respect et de spiritualité importants pour rendre hommage à leur dieu.

Une bonne adresse

KANDY

Lors de la Perahera, les logements à Kandy sont rapidement complets et les prix sont multipliés. Nous vous conseillons donc de vous y prendre à l’avance.

Nous avons logé dans une guesthouse, un peu éloignée du centre-ville (10 min à pieds), mais très chaleureuse, c’est pourquoi nous vous la conseillons. Voici notre avis détaillé sur notre séjour à Serenity :

  • Les propriétaires sont très accueillants et de bons conseils. Gentiment, le mari est venu nous chercher en voiture à la gare.
  • La maison est grande et bénéficie d’une belle vue sur les hauteurs de Kandy.
  • La chambre contient le minimum nécessaire, mais parfait pour quelques jours.
  • Pas de climatisation, mais un ventilateur qui fonctionne très bien.
  • Tout l’étage est consacré aux voyageurs (grand salon, TV, bibliothèque, cuisine, balcon).
  • Le petit-déjeuner est très bien préparé et servi copieusement.

Selon nous, célébrer la Perahera à Kandy est un voyage tellement incroyable qu’il faut le faire au moins une fois dans sa vie. Nous avons ressenti beaucoup d’émotions et nous vous encourageons vivement à vivre ce que l’on a vécu.

Pour les voyageurs qui sont passés par là, dites-nous en commentaires ce que vous en avez pensé (ça nous intéresse !) et envoyez-nous aussi une photo 🙂

-LV-

7 Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :