Nous quittons quelques jours la Malaisie pour aller découvrir un pays qui nous fascine : Singapour. C’est une cité-État construite à marche forcée dans une économie florissante. Ses hauts buildings et son activité incessante nous donnent une impression d’abondance. Ses vues panoramiques et son célèbre hôtel Marina Bay Sands intégrant une piscine à débordement inondent les cartes postales de la ville. Un seul mot : magique !
SINGAPOURMais la décision de visiter Singapour est compliquée à prendre. Le coût de la vie y est élevé, et cela ne correspond pas au type de voyage que nous avons fait auparavant. Singapour est une des villes les plus onéreuses du monde il faut donc prévoir un budget conséquent pour obtenir un niveau de vie normal (ce qui n’est pas le cas de beaucoup d’autres pays d’Asie). Alors, il faudra changer nos habitudes et s’adapter pour rester dans les clous. Voilà pourquoi, nous y restons seulement 4 jours.

SINGAPOUR

Singapour est la ville la plus chère du monde, selon une étude de The Economist Intelligence Unit.

Les étapes de notre voyage depuis Malacca en Malaisie

Nous avons un vol pour Singapour prévu le lendemain matin. Nous décidons donc de passer la nuit dans un hôtel proche de l’aéroport. Nous prenons un bus à la gare routière de Malacca en direction de KLIA (Kuala Lumpur International Airport). Cette solution est la plus économique, et pourtant assez chère : RM25 par personne. Ensuite, une navette vient nous chercher et nous emmène à l’hôtel Sri Enstek tout proche également du circuit international de Sepang (Grand prix de Malaisie de F1).

Après une courte nuit, nous prenons la navette de l’hôtel en direction de l’aéroport KLIA2. Il s’agit du terminal consacré aux vols low-cost et nous partons avec la compagnie aérienne AirAsia.

Avis sur le vol AirAsia

Ce n’est pas la première fois que nous choisissons cette compagnie pour nos voyages en Asie. Les prix sont très attractifs et le service est, selon nous, de qualité. Évidemment, pas la peine de vous attendre à des avantages que vous auriez pu avoir dans une compagnie haut de gamme, tels que le repas gratuit, l’écran individuel ou la couverture. AirAsia est une compagnie low-cost qui offre le minimum requis. Ce sont de petits avions vous permettant de faire de courts trajets. Notre vol dure 1 h 15, ce qui est très rapide. Mais voici tout de même ce que l’on peut dire :

  • les sièges sont confortables
  • l’espace entre eux sont assez réduits
  • l’intérieur de l’avion est bien nettoyé
  • le personnel est agréable et efficace
  • le décollage et l’atterrissage sont corrects
  • les consignes de sécurité sont très bien respectées
  • possibilité d’acheter de la nourriture et des boissons (repas chaud, sandwich, wrap, soda, thé, café…)
  • un service duty free est aussi disponible avec toute sorte de produits (montres, lunettes, gadgets, souvenirs…)

Nous avons réservé ce vol, Kuala Lumpur – Singapour, sur le site Kiwi.com en ayant vérifié les meilleurs prix précédemment sur Skyscanner.com. Malgré cela, les tarifs pour se rendre dans la cité-État sont élevés. Nous avons payé 80 € par personne alors qu’en moyenne un vol avec la compagnie AirAsia coûte environ 20 €.

Par ailleurs, le prix de votre vol grimpe si vous choisissez votre siège, commander un repas à l’avance, accumulez des bagages supplémentaires ou si vous réservez en première classe.

Aéroport de Singapour

Nous voilà arrivés sur le territoire singapourien ! La première chose que l’on remarque, c’est la modernité de l’aéroport. À certains endroits, l’ambiance est calme et feutrée, car le sol est recouvert d’une épaisse moquette insonorisante et colorée. Beaucoup de verdures décorent les lieux, ce qui en fait un endroit agréable et naturel. Skytrax, qui organise diverses notations dans l’aéronautique, classe Singapore Changi Airport comme le meilleur aéroport du monde.

SINGAPOUR

Classement selon la satisfaction des clients

En plus des boutiques que l’on retrouve dans tous les aéroports, vous y verrez une cascade, une piscine, des appareils massant les pieds, des salles de cinéma gratuites pour les passagers en transit, un plan d’eau avec des poissons exotiques, un jardin de papillons et une plantation décorative d’orchidées.

Le Wi-Fi fonctionne plutôt bien sur les smartphones et les tablettes, mais il est également possible de surfer sur internet grâce aux ordinateurs disponibles un peu partout dans l’aéroport. Il vous suffit d’entrer votre numéro de passeport et vous pouvez l’utiliser pendant 15 minutes (l’opération est renouvelable à volonté).

De nombreux restaurants se situent à l’intérieur des zones passagers ainsi que dans les zones libres de l’aéroport.

VISA

Pour les Français, il n’est pas nécessaire de se procurer un visa pour se rendre à Singapour. Le visa de tourisme est gratuit et vous permet de rester 90 jours. Dès votre arrivée, que ce soit par avion, route ou bateau, le service d’immigration tamponne votre passeport.

Prendre le métro

L’aéroport permet un accès direct au métro. C’est le moyen de transport que nous allons prendre pour nous rendre à notre hôtel, situé en ville.

Les transports en commun ne sont pas très chers et c’est ce qui va nous permettre de visiter Singapour tout au long de notre séjour. Les tickets s’achètent dans les stations de métro MRT. Vous pouvez les acheter à l’unité pour environ 1,10 $ à 2,40 $ selon la distance du trajet.

card1En revanche, si vous comptez prendre les transports plusieurs fois par jour, il est plus astucieux de vous procurer le Singapore Tourist Pass qui permet d’emprunter librement bus et métro sans restriction de distance. Choisissez l’un des 3 pass suivants :

  1. 10 $ par personne pour 1 journée
  2. 16 $ par personne pour 2 jours
  3. 20 $ par personne pour 3 jours

Vous devez déposer une caution de 10 $ à l’achat du pass. Celle-ci vous sera restituée lorsque vous rendrez le pass dans un délai de 5 jours après la fin de validité. Voici les stations de métro où vous pouvez rendre la carte : Changi Airport, Orchard, Chinatown, City Hall, Raffles Place (guichet fermé les dimanches et jours fériés), Ang Mo Kio, Harbour Front, Bugis et Lavender (guichet fermé les jours fériés).

450px-singapore_mrt_finesNous achetons le pass 3 jours et nous montons pour la première fois dans le métro singapourien. Quelle expérience ! C’est propre, très propre, aucune odeur nauséabonde, les voyageurs sont calmes, ça change de Paris. La sécurité est omniprésente et les interdictions sont affichées un peu partout dans les rames de trains. Il est absolument interdit de jeter son mégot ou de cracher par terre, mais aussi de boire ou de manger dans les transports en commun. Même les chewing-gums ne sont pas autorisés !

Arrivée à l'hôtel

Nous arrivons à la station de métro la plus proche de notre hôtel (Raffles City).

Ici, en ville, tout est propre, beau et bien agencé. C’est un autre monde qui s’offre à vous, une parenthèse étincelante, un petit bout de territoire en Asie qui semble avoir pris un chemin différent. La ville semble s’être construite en un jour comme une ville de Lego. L’ensemble est harmonieux, propre, calme… une sorte de Monaco asiatique, mais puissance 1000 !

Nous longeons donc le quai en direction de l’hôtel pour y déposer nos valises et prendre une bonne douche avant de commencer nos visites. Au vu des prix très élevés des logements, il a été difficile de trouver une chambre dans notre budget. Nous nous sommes organisés pour augmenter légèrement le budget hôtel au détriment des restaurants et donc avoir quelque chose de correct. Pendant notre séjour, nous dormons dans un hôtel capsule, neuf et moderne ! Nous vous en dirons plus dans le prochain article 🙂

-LV-

==> Singapour, un monde à part en Asie <==

==> Sentosa : cette île incroyable à Singapour à découvrir sans plus attendre ! <==

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :